Te papa, Wellington

Wellington

Wellington, Te papa

Nos premiers jours sur l’île du Nord se déroulent lentement dans un camping excentré de la capitale : Wellington.

La Wakamobile essuie des vents violents et nous sommes nous-mêmes malmenés par la météo et le passage à l’heure d’hiver. Nous avons l’impression de ne pas profiter de nos journées. Une fois les rhumes soignés et le changement d’heure assimilé,  nous nous décidons à partir à la découverte du très réputé « Te Papa », musée national de la Nouvelle-Zélande, situé à Wellington.

Te papa

Te papa est un gigantesque musée qui ne passe pas inaperçu dans la ville de Wellington.
Si nous n’avons pas pu en faire le tour dans la journée, nous remarquons dès l’entrée les excellents moyens pédagogiques et interactifs mis en œuvre.

Zone numérique du musée Te Papa

D’emblée, Te papa nous semble habité par le passé et les origines de la Nouvelle-Zélande notamment à l’étage histoire et culture maorie. Il est aussi orienté sur le présent : histoire naturelle du pays, phénomènes géologiques, encyclopédie visuelle de la faune,…. Te papa est également un musée ouvert sur le futur par l’interactivité dont il fait preuve.

Ludo s’est beaucoup amusé à tester la banque d’images et les vidéos interactives. Grâce aux caméras mises à disposition du public, Ludo a pu exhiber ses talents de mime en faisant figurer ses exploits sur un grand écran par projection. Ses vidéos pouvaient alors se répéter en boucle aux côtés des prouesses des autres visiteurs, et être modifiées, déplacées ou supprimées par tout un chacun.

Marcher à pas de géant

Nous avons pu nous promener à pas de géant sur le territoire néo-zélandais grâce à une carte rétro éclairée sur le sol du musée. Nous avons ainsi pu revivre en pensée notre parcours sur l’île du sud et nous projeter sur la carte de l’île du nord, nous inventer au pied levé un itinéraire pour les mois à venir.

Maison maorie
A l’étage concernant la civilisation maorie, nous avons pu aborder d’un peu plus près l’histoire et la culture de ce peuple. Nous y découvrons également un magnifique Waka. Nous percevons ici très bien le caractère multi-culturel de l’héritage néo-zélandais. Cet espace expose également à quel point le traité de Waitangi fut décisif pour l’avenir de la nation.

Sculpture maorie

Tremblement de terre au musée

Nous avons également apprécié de nous pencher sur les forces géologiques qui façonnent les îles de la Nouvelle-Zélande. Nous découvrons, contrairement à ce que nous croyons, que l’île du sud était elle aussi soumise à de puissantes contraintes sismiques. Nous apprenons que le pays connaît environ 15 000 séismes par an dont seulement 150 sont ressentis. Nous avons ensuite testé le simulateur de tremblement de terre afin de nous entraîner… « just in case … »

Chacun sa légende

Coquillages d'Océanie

Enfin, l’étage d’histoire naturelle nous a permis de visualiser la diversité de la faune et de la flore néo-zélandaise ainsi que leurs origines.

Nous avons également vu un beau représentant d’une légende vivante : le calamar géant. Celui-ci fut « pêché » par erreur en   en 2007 et nage maintenant… dans du formol.

Le port de Wellington

Une fois ce musée visité, nous décidons de partir à l’assaut des campagnes de l’île du nord, nous promettant de revenir pour le fameux match retour Alls blacks / France. Nous jetons un dernier regard sur la capitale, la danse des avions qui atterrissent de façon acrobatique au fond de la baie de Wellington et qui en décollent, montant à pic au-dessus des ferries qui partent rejoindre l’île du sud sur une mer agitée.

© WakaTrip.com le blog qui visite le musée de la capitale de Nouvelle-Zélande : Te Papa

5 Comments Te papa, Wellington

  1. MOISE 'avril 10th, 2010' at 10:02

    J’aime l’effet mélange des ombres et couleurs dans « Zone numérique du musée Te Papa ». La sculture Maori est également hors du commun.
    Je me régale comme toujours.
    Bravo tu es sur la voie royale.
    Moïse

  2. Michele 'avril 10th, 2010' at 10:50

    Beautiful sculpture !

    Bizzz

    Michèle

  3. Sylvain 'avril 13th, 2010' at 13:24

    Sans hésiter la Sculpture maorie : j’étais pas loin dans ma HAKA…

  4. Simon 'janvier 17th, 2012' at 16:15

    La Nouvelle Zélande un endroit magique !
    Une seule envie pouvoir y retourner

  5. Emmy 'mars 11th, 2012' at 2:25

    Ça serait bien si vous écriviez qui a publié l’article. Parce que des fois, on vien ici pour chercher de l’information pour un projet ou quoi que ce soit, mais on ne sait pas quoi mettre dans « Nom de l’auteur » pour la bibliographie. Mais très bon texte. J’adore. J’aimerai ça y allez en Nouvelle-Zélande , ça a l’air le fun.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *